L'histoire de la maison

L' hôtel Edouard VII aussi appelé "Villa des Rosiers" est un hôtel de charme situé dans le centre de Biarritz à l'angle de l'avenue Victor-Hugo et de l'avenue Carnot, à 200m des plages.

Cette maison du XIXème siècle, fût autrefois la résidence estivale du docteur Adéma, maire de Biarritz, dans laquelle Napoléon III venait y recevoir des soins lors de ses nombreuses venues sur la Côte Basque.





L'histoire complète de l'hôtel Edouard VII.

Monsieur Antoine Chapelet acquis en 1864 ce terrain de Monsieur Jean-Baptiste Ducourrau “à l’angle de deux chemins conduisant tous deux à l’église” et fit construire un vaste bâtiment de deux étages servant d’hôtel et de salle de danse, maison dite “Plaisance” ou “Barbet”. Suite à différentes problèmes financières, la municipalité leur acheta une parcelle de terrain qu’elle incorpora à la voie publique pour l’élargissement de la rue Croix-des-champs et du Chemin des champs.

En novembre 1872, sur saisie immobilière, terrain et maison furent adjugés au notaire Ange Gustave Magnelli.

Le Dr Henri Adema (maire de Biarritz de 1857 à 1862 et inspecteur adjoint des bains) acheta le tout en décembre 1881 pour 35000 francs. Il quittait sa maison de la rue Gambetta et venait passer les mois d’été dans cette villa. Il proposait des consultations pour les soins aux grandes personnes, telles que : Napoleon III, Edouard VII, et autres...

Ensuite en 1886 Mr Adema propose cette villa comme une école. Avec 3 classes spacieuses et bien aérées, il y avait aussi de quoi loger les enseignants.

Les héritiers du Dr Adéma domiciliés à Pau louèrent “Les Rosiers”. C’est ainsi que Benjamin Aninat, consul de Chili et sa famille, habitaient dans la villa dans les années 1930. Louise Pauline Adéma, la fille du médecin, héritière de la maison, y habitait jusqu’à 1939. 

Pendant la Seconde Guerre Mondiale, la villa fût réquisitionnée par des allemands pour en faire des bureaux.

Après la guerre, Devenus “Hôtel Edouard VII”, les lieux seront réquisitionnés en totalité. L’autorité occupante exigea des aménagements importants et coûteux et, entre autres, la pose de grands rideaux à toutes les ouvertures.









La station balnéaire basque, rendue célèbre par Napoléon III et Eugénie qui l’apprécient pour ses bains de mer et ses longues plages de sable, a séduit le roi d’Angleterre, Edouard VII, un amoureux de la France. Il savoure tout particulièrement son air marin vivifiant, qui apaise sa toux.
















Surnommé "Roi de Grande-Bretagne et de Biarritz",

Edouard VII séjourna souvent pendant les longues périodes à Biarritz